Transparence des lobbies : le projet de décret du gouvernement qui risque d’affaiblir la loi

sapincazeneuve

La loi Sapin II promulguée le 9 décembre dernier, prévoit la création d’un registre numérique des représentants d’intérêts. L’objectif de ce registre est de permettre aux citoyens de s’informer sur le cheminement des décisions publiques.

Le projet de décret visant à définir les modalités de publication du registre a récemment fuité dans la presse et semble aller à l’encontre des ambitions de la loi.

Elsa Foucraut, responsable du plaidoyer -comprendre, lobbyiste – pour Transparency France, ONG de lutte contre la corruption déplore que « les représentants d’intérêts n’auraient à inscrire sur le registre ni leurs positions publiques, ni le nom des parlementaires rencontrés, ni la date de ces rencontres ».

Elle conclue « le lobbying est un rouage naturel de la démocratie, à condition qu’il soit exercé avec transparence et probité. Si on opère de manière éthique, on n’a pas à avoir peur de ce registre ».

 Pour lire l’article complet de Marianne, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :